Le jeûne : une première expérience à réussir!

Les-meilleurs-moments-pour-jeûner

Qu’est-ce que le jeûne? Pourquoi jeûner ?

Le jeûne consiste à s’abstenir de tout aliment solide pendant un à plusieurs  jours pour permettre à votre corps de se régénérer, et ainsi améliorer votre condition physique et psychique. Au cours d’un jeûne hydrique, eau, tisanes et bouillons de légumes sont au programme. Au cours d’un jeûne vert, des jus verts sont ajoutés, pour vous apporter tous les micro nutriments (vitamines, minéraux, oligo éléments et enzymes) dont votre organisme a besoin pour fonctionner.

Le jeûne est sans doute l’une des plus anciennes approches de la détoxication profonde de notre organisme que ce soit sur le plan physique mais aussi émotionnel, mental et énergétique.

En économisant la fonction de digestion, toutes les forces vitales de l’organisme vont pouvoir être utilisées pour d’autres fonctions notamment celles de l’élimination et de la régénération. Le jeûne ne fait que révéler notre « médecin intérieur » en nous plaçant dans les conditions favorables pour nous auto-guérir.

TEINT

Notre teint rajeunit, la vitalité est retrouvée et notre état général s’améliore.

Fatigue, déprime, excès de poids, troubles chroniques, arthrose, eczéma, asthme, migraine… tous les maux quotidiens qui  trouvent en partie leur origine dans le mode de vie anti hygiéniste de la plupart d’entre nous (alimentation en excès, dénaturée, mal équilibrée, intoxicante,  stress, sédentarité, contact insuffisant avec les éléments de la nature, …), s’estompent voire disparaissent.

 Le jeûne est un vrai atout santé : cependant la réussite de votre premier jeûne est très importante

L’AVANTAGE DU GROUPE : il est plus facile de jeûner en groupe, chaque jeûneur se sent soutenu,  les impressions, les sensations, les doutes et les joies sont partagés. Des échanges profonds,  peuvent alors voir le jour et permettre l’enrichissement de chacun.

L’AVANTAGE D’ETRE EN DEHORS DE SON CADRE HABITUEL : cela permet de vous libérer du quotidien : travail, téléphone, télé, stress visuels divers, soucis, pour aller à la rencontre de vous-même. Cela vous permet aussi de vous retrouver dans un contexte de vie favorable où vous pourrez profiter de tout ce qui est bon pour votre organisme : repos, oxygénation, mouvement, lectures positives, relaxation, musique, contacts avec la nature, bains, massages…

Avant le jeûne…

II est important  de réduire votre alimentation avant de faire un jeûne afin de préparer le corps progressivement. A j-5,  il est conseillé d’éliminer tabac, alcool et autres excitants (café, thé et chocolat). A J-4 : évitez voire supprimez les protéines animales (viande, poisson, œufs et produits laitiers) et les légumineuses. A J-3, ne plus consommer de céréales, de  blé (pain, pates, riz…).A J-2 et la veille du début de votre séjour, consommez essentiellement des légumes et des fruits crus et cuits à volonté, assaisonnés éventuellement d’huile d olive et/ou de colza,  sans oublier de boire abondamment une eau faiblement minéralisée.

Il peut vous être  conseillé de faire un lavement la veille au soir, de prendre éventuellement un peu de chlorure de magnésium (contre indiqué en cas d’hypertension ou d’insuffisance rénale vraie).

Cette réduction alimentaire permet de rentrer dans le jeûne avec beaucoup plus de facilités, d’éviter ou de diminuer les « crises curatives » Il peut aussi être conseillé de prendre au cours de votre petit déjeuner  la semaine précédent votre séjour 1 cuillère à café  de Psyllium que vous aurez fait tremper la veille dans un bol d’eau de source avec  2 pruneaux. Les vertus émollientes de ce complexe seront positives pour votre intestin. En fonction de différents paramètres, ces conseils doivent être individualisés. 

Après le jeûne…

La reprise alimentaire  doit se faire, sans aucun stress,  de manière progressive et méthodique pour permettre au corps de reprendre une alimentation  équilibrée et revitalisante  et prolonger les bienfaits de votre séjour.  Il est conseillé de réintroduire en premier des aliments végétaux tels que  fruits frais ou secs trempés et  légumes crus ou cuits (voire jus de légumes sur 1 à 2 jours). Puis vous pourrez réintroduire les oléagineux, les graines germées et les céréales complètes, en ajoutant éventuellement des  huiles bio de première pression à froid type olive, colza ou noix. L’introduction du poisson pourra se faire à partir du troisième ou quatrième jour. Pour les autres protéines animales, il est conseillé de les réintroduire en dernier. Il faudra éviter durant cette reprise les excitants. Là encore, ces conseils sont à individualiser.

Que dire des possibles crises curatives  ?

Elles ne sont en fait que la manifestation d’éliminations plus ou moins intenses de l’évacuation de toxines de votre organisme. Citons par exemple la mauvaise haleine, l’éruption de boutons, des urines et la langue chargées. Ces crises curatives doivent donc être accueillies avec calme et sérénité et ne sont pas dangereuses. Elles ne doivent donc en aucun cas vous  inquiéter puisqu’elles sont le signe d’un nettoyage qui s’opère. La préparation de votre jeûne  ainsi que l’accompagnement proposé au cours de votre séjour ont donc toute leur importance. En effet, l’ampleur des crises curatives dépend à la fois de  votre vitalité, du degré de surcharges de votre organisme.

Je vous souhaite à toutes et à tous d’oser faire cette expérience,

Dans la rubrique « stages », vous trouverez les lieux et dates des prochains  séjours jeûne (détoxication niveau 2).

A bientôt,

Isabelle

prendre soin de votre corps