Archives du mot-clé vitamine

BIEN DORMIR

Naturopathie et sommeil

Sommeil et naturopathie : interview donnée pour Ensemble Literie

1-      La naturopathie holistique qu’est ce que c’est ?

 C’est une médecine naturelle qui vise à préserver (prévention, éducation de santé), à optimiser la santé globale de l’ individu ou à la retrouver en aidant l’organisme à guérir de lui-même par des moyens naturels. C’est une médecine de respect :

  •  Respect de l’énergie vitale, fondamentale en naturopathie. Certes  en partie héréditaire, l’hygiène de vie mise en place au cours de sa vie est importante : en effet aujourd’hui les facteurs de dévitalisation sont très importants (alimentation déséquilibrée, dévitalisée, dénaturée, pollutions diverses, stress mal géré…) donc il faut absolument compenser ces pertes d’énergie par une série de mesures revitalisantes (alimentation saine et revitalisante : cru, graines germées, massages-bien-être aux huiles essentielles, promenades en forêt, ….)
  •  Respect de la qualité et de la fluidité de nos humeurs c’est-à-dire de nos liquides circulants (sang, lymphe) et cellulaires. Ce qui veut dire que nous devons veiller à ne pas surcharger l’organisme, mais aussi à ce que celui-ci ne soit pas en carences de vitamines, minéraux, oligo éléments et qu’ il n’y ait pas de stagnation, de blocage dans la circulation de  ces humeurs. 
  • Respect du symptôme, qui est en fait, un message du corps pour nous signaler un dysfonctionnement : au lieu de lutter contre ce symptôme à tout prix, le naturopathe s’appliquera  à en rechercher la cause. 
  • Respect de l’individu dans sa globalité :  en effet , toutes nos cellules, tous nos systèmes (nerveux, glandulaire, immunitaire…) sont en permanence en communication, en interrelation. De même, que nous sommes en permanence en relation avec le monde extérieur : relations familiales, socioprofessionnelles…. Et chacun de nous est aussi UNIQUE .

2- Comment la naturopathie envisage -t-elle le sommeil en général ?

N’oublions pas que le sommeil occupe le tiers de notre vie ! C’est un besoin instinctif. En naturopathie, le sommeil  est donc une clé, un facteur essentiel de bonne santé physique, émotionnelle et intellectuelle. A condition que ce soit un sommeil nocturne naturel et récupérateur. Le bon sommeil est notre bien le plus précieux. Dormir, c’est guérir un peu. En effet, c’est durant le sommeil que le corps va pouvoir éliminer, désacidifier, réparer, reconstruire, régénérer, réguler, recharger notre système neuro-hormonale et nous permettre d’avoir un bon système immunitaire.

 3- En quoi la naturopathie peut être utile à notre sommeil ?

Celle-ci permet de retrouver un sommeil nocturne, naturel profond et réparateur, de le conserver et de l’améliorer. La démarche naturopathique sera bien sûr causaliste c’est-à-dire qu’ il faudra rechercher la cause des problèmes de sommeil (alimentation déséquilibrée, modes de vie, stress, douleurs, peur…)

4-  En quoi le respect des 3 piliers (alimentation, exercices physiques, gestion du stress) permet de mieux dormir ?

Au niveau alimentation, un certain nombre de conseils  permettra une digestion rapide et facile qui permettra donc un endormissement plus facile et un sommeil de meilleure qualité.

  •  Diner très légèrement (et assez tôt (l’idéal étant vers 19h-19h30) la mono diète est possible, voire la suppression du repas si c’est trop tard) 
  • Manger  dans le calme, l’harmonie familiale est importante
  • Bien mastiquer et manger lentement
  • Ne pas trop boire le soir (pour éviter de se lever la nuit)
  • Diminuer le sel
  • Eviter le grignotage après le repas
  • Veiller à un apport suffisant en Acides Gras Essentiels notamment Oméga 3, très utiles dans l’équilibre émotionnel (poissons gras 2 à 3 fois/semaine et huiles de colza ou noix). 

Eviter au maximum, surtout au repas du soir :

  • Les Excitants : café, thé, chocolat, coca, alcool, tabac, épices…la caféine diminue le temps de sommeil profond et perturbe le système nerveux, l’alcool diminue le temps de sommeil total et principalement le temps de sommeil paradoxal : temps des rêves essentiel pour la mémoire à court terme et  pour éliminer les données superflues , le tabac étant quant à lui destructeur des ondes alpha, ondes de l’endormissement. Il dilate les capillaires sanguins ce qui entraîne une augmentation du flot sanguin intracérébral d’où un état d’éveil entretenu. 
  • Les Aliments poisons : charcuteries, abats, glaces, bonbons, café au lait, friture…
  • Les plats en sauce ou gras
  • La Viande rouge
  • Les sucres à index glycémique élevé (pain blanc et glucides raffinés en général, le miel, la confiture, …)

 Privilégier :

les aliments à index glycémiques bas ou moyen (céréales semi-complètes ou complètes…) qui limitent les pics glycémiques et facilitent le métabolisme de la sérotonine

Certains aliments qui favorisent le sommeil comme la laitue, la dinde, les œufs et les  céréales complètes, la  pomme, l’ananas

Une  petite infusion peut être la bienvenue en fin de repas : verveine, mélisse, tilleul peu infusé par exemple.

Au niveau des exercices physiques :

Outre leurs nombreux bienfaits à différents niveaux, ces derniers améliorent de façon très importante le sommeil notamment le sommeil profond. La notion de plaisir et d’équilibre est indispensable ! Je souhaite en effet rappeler que le sport en excès est néfaste pour l’organisme car source de stress oxydant.

Au niveau de la gestion du stress,

En fait, le sommeil fait partie des éléments de cette 3ème technique majeure en naturopathie.  C’est la qualité de vos nuits qui va faire la qualité de vos journées. Les autres éléments comme les massages-bien-être aux huiles essentielles, le drainage lymphatique manuel Vodder, l’art thérapie… pourront bien évidemment vous aider à mieux gérer votre stress et vos émotions et donc contribuer à participer à un meilleur sommeil. N’oubliez pas aussi de rire !

5- Quels conseils pratiques donnez-vous généralement pour améliorer le sommeil ?

Outre les conseils donnés par les 3 techniques majeures, j’ajoute d’autres conseils comme :

  •  La prise de compléments alimentaires (des vitamines notamment du groupe B, des oligo éléments notamment du magnésium…,des plantes notamment mélisse, valériane, escholtzia…) Demandez conseils à votre médecin ou à votre praticien de santé naturopathe et veillez à la qualité des produits consommés, leur efficacité pouvant alors être très bonne ou quasi nulle.
  • S’offrir au besoin les bienfaits d’une bouillote chaude sur le foie au coucher (surtout en automne et en hiver  ou après un éventuel surmenage digestif)
  • Veiller à la position géo biologique du lit : préférer une orientation du lit nord/sud ou faute de mieux à l’est,
  • Veiller à l’aération, à l’humidité, et à la température de la chambre (entre 16 et 18°)
  • Veiller à l’environnement (bruit, éclairage, couleur, musique douce….)
  • Enlever de la chambre la TV, les montres ou réveils à quartz, éliminer de même tous les miroirs ainsi que les tableaux, meubles, et/ou objets pouvant évoquer des informations, des mémoires négatives.

 A lire : Bien dormir pour mieux vivre  de Pierre Fluchaire

6- Comment faciliter la phase d’endormissement ?

  • Apprendre à mieux se connaitre, ne pas lutter contre l’endormissement (cycle » 90 min) : se coucher juste au «  passage du train » et au plus tard à 23 heures.
  • Diminuer le rythme d’activités  progressivement, éviter au maximum les activités trop énergétiques ou intellectuelles ; une marche après le repas du soir est tout à fait possible, préparer son sommeil (ritualisation) : lectures, bains tièdes ou chauds…
  • Prendre un  bain tiède ou chaud de 10 à 15 minutes avec quelques gouttes d’huiles essentielles Bio : lavande, géranium rosat, bois de rose, ravensare aromatica,  diluées au préalable dans un peu d’huile végétale : amande douce, olive… Vous pouvez aussi demander à votre conjoint (e ) , ami (e ) de  vous masser avec ces huiles le long de la colonne vertébrale ou  vous masser la zone du plexus solaire ou encore de diffuser quelques gouttes d orange douce ou d’en déposer une goutte sur votre oreiller.
  • Prendre un  bain de pieds très chauds avant le coucher  (de 39 à 43° : faire monter la température progressivement) . Durée : 10 à 20 minutes. Y ajouter soit une poignée de gros sel gris complet ou 5 à 6 gouttes d’huiles essentielles de préférence Bio de lavande ou d’ orange douce  toujours diluées dans un peu d huile végétale. Prudence avec les huiles essentielles, elles sont très puissantes parfois dangereuses : demandez aussi conseil à votre thérapeute. Attention toujours tester une éventuelle allergie aux huiles essentielles (une trace sur la face externe de la cuisse par exemple). Vous pouvez terminer votre bain de pieds par un auto massage des pieds avec de l’huile végétale et quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’orange douce.
  • Une fois couché, faire une dizaine de respirations sur le principe :  inspiration 4’’, expiration 4’’, rétention – apnée poumons vides  4’’
  • S’abandonner enfin au sommeil, en totale confiance car bien des insomnies sont liées à des difficultés à lâcher prise.

 7- Vous-mêmes suivez vous des rituels pour vous endormir ?

Je me suis beaucoup aidée des différents conseils cités plus hauts surtout lors de mes formations, périodes d’examens…mais maintenant je me couche et je m’endors quasi instantanément . Pour moi l’exercice de respiration a été d’une efficacité remarquable. Je tiens à ajouter que, comme pour beaucoup de choses, il faut de la  patience et surtout de la régularité.

8- Impact de la literie sur la qualité du sommeil :

Le lit est l’un des meubles le plus important de  votre vie , vous y passez 20 à 25 ans ! mais le sommeil de chacun est unique, vous êtes unique donc adoptez votre matelas, votre oreiller en choisissant bien sûr dans la mesure du possible des matériaux de qualité.

BELLES ET BONNES NUITS A VOUS !